Dans cet article nous retraçons le début de notre création d’entreprise. Ce type de contenu nous a été très utile ces derniers mois, alors à notre tour, nous partageons notre aventure.

Se lancer dans l’aventure

Avant Rosie D., Géraldine et moi étions fonctionnaires et collègues depuis 6 ans. Notre amitié n’a fait que grandir depuis notre rencontre. Nous ne nous épanouissions plus dans nos postes, et l’idée de créer un projet toutes les deux murissait. Après avoir terminé nos projets personnels respectifs, nous nous sommes concentrées sur cet objectif !

Salon des Entrepreneurs 2018, Nantes

Nous avons quitté la fonction publique en novembre 2018 pour nous consacrer à 100% à notre entreprise. Nous savions que nous n’aurions pas droit aux indemnités chômage. Mais il est possible de s’inscrire quand même à Pôle Emploi pour pouvoir bénéficier de certaines aides. En l’occurrence, pour nous, pour pouvoir demander un cautionnement bancaire auprès de Bretagne Active. Cela ne nous a finalement pas été utile mais nous reviendrons une autre fois sur toute la partie financement.

Notre entreprise sur mesure

Quand nous étions encore salariées, nous avons pris le temps de considérer les nombreuses idées que nous avions. Certaines ont été écartées d’office, d’autres méritaient un approfondissement. L’une d’elle, la création d’un café couture végétal, nous a conduites jusqu’à la visite d’un local plutôt bien situé. Mais l’investissement était très important et nous engageait dans une situation financière stressante et inconfortable, avec une charge de travail énorme pour deux. C’est pourquoi, à contre cœur, nous avons abandonné ce projet pour l’instant. Mais qui sait, peut-être qu’un jour il se concrétisera… Ce rétropédalage nous a apporté un profond soulagement ! Après cette prise de conscience, nous nous sommes promis d’écouter d’avantages nos ressentis dans nos prochaines prises de décisions. Et vous comprendrez par la suite que cela nous a été bien utile. Suite à cela nous avons décidé de nous recentrer sur ce qui nous épanouit le plus : la conception et la confection de vêtements éthiques.

Dans la création d’entreprise, il y a des moments de doute, des changements de direction, des difficultés à surmonter. Mais ce n’est rien à côté du plaisir que cela nous procure d’organiser notre temps et nos activités comme nous le décidons, de rencontrer des personnes géniales, d’être totalement indépendantes, d’apprendre chaque jour et d’exprimer notre créativité en accord avec qui nous sommes. C’est une merveilleuse opportunité de fabriquer notre propre emploi sur mesure  !

Premier jour de notre disponibilité de la fonction publique, sur le trajet de la CCI de Rennes

Préparer sa création d’entreprise

Il n’est pas du tout évident de mener en parallèle une activité salariée et une création d’entreprise. Mais nous avons tout de même travaillé sur certains points et cela nous a fait gagner du temps.

Notre identité

L’histoire de la recherche de notre nom de marque et logo vaut le détour. Comme notre premier projet consistait à ouvrir un lieu, nous avons fait nos recherches de noms avec cet idée. Nous avions bien avancé puisque nous avions le nom, la couleur et même le logo ! Nous avions pris plaisir à le concevoir avec Evelise Millet et nous sommes déterminées à trouver une autre manière d’utiliser le visuel et pouvoir vous le partager !

Lorsque nous avons décidé de créer une marque de mode éthique, il nous fallait repartir de zéro… L’idée d’utiliser un prénom et une initiale est venue assez rapidement. Cela nous permettait de créer une identité dans laquelle nous mettions nos deux personnalités. La lettre D. s’est imposée car elle est l’initiale de nos surnoms (classés top secret). Par ailleurs c’est aussi la première lettre de dahlia, une fleur que nous aimons beaucoup et qui nous avait inspirées pour notre premier logo, petit clin d’œil.

C’est à partir du D. que nous avons cherché un prénom qui sonnerait bien. C’est à une table du café Albertine, en pleine exploration de dictionnaires de prénoms que nous avons finalement trouvé comment nommer notre bébé : Rosie D. !

Pour le logo, nous avons choisi d’utiliser l’écriture de Géraldine, pour rester épuré, avec une touche de rose, parce que comme vous l’avez remarqué, c’est une couleur que nous aimons beaucoup ! Elle apporte du dynamisme, de la bonne humeur et de la douceur. Et même si elle est souvent rattachée au féminin, nous sommes persuadées qu’elle peut parler aux hommes aussi, n’est-ce pas ?

L’indispensable Internet

Pendant l’été 2018, nous avons décidé de travailler sur notre présence en ligne. Nous avons suivi une formation pour apprendre à créer et gérer un site WordPress. Celle-ci nous a permis de nous familiariser avec l’outil. Nous sommes ravies d’avoir créé cet espace où nous pouvons prendre le temps de vous expliquer notre projet, mais aussi de développer les valeurs qui nous sont chères et de vous partager notre univers.

Pour l’instant notre site est un blog, mais il a vocation à évoluer par la suite, nous gardons encore un peu la surprise… En parallèle, nous avons créé notre page Facebook et notre compte Instagram. En effet, le besoin s’est rapidement fait sentir de pouvoir partager nos articles pour faire connaître notre blog. Cela nous a permis de faire connaître notre projet, d’inviter nos ami.e.s et les ami.e.s de nos ami.e.s, etc. Petit à petit vous êtes de plus en plus nombreuses et nombreux à nous suivre et cela nous fait extrêmement chaud au cœur !

Se créer un réseau

Comme nous avons changé de domaine professionnel, nous devions nous constituer un nouveau carnet d’adresses. Nous avons commencé par les institutions telles que la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Des formations et rendez-vous gratuits sont possibles, c’est grâce à cela que nous avons trouvé le notaire qui nous accompagne aujourd’hui !

La Chambre de Commerce et d’Industrie propose également gratuitement des rendez-vous avec des professionnels, un accompagnement personnalisé et des formations à la création d’entreprise. Nous avons eu la chance de rencontrer une conseillère particulièrement bienveillante qui nous a donné de nombreuses pistes.

Et, alors que nous cherchions plutôt à nous dé-google-isées, nous avons passé la porte des Ateliers Numériques de Google à Rennes… Il nous a bien fallu admettre que ce lieu nous a apporté beaucoup ! Tout d’abord un grand nombre de conférences et d’ateliers sur des sujets variés, du numérique à l’entrepreneuriat en passant par la confiance en soi. Nous avons aussi eu accès à des rendez-vous personnalisés.

Mais ce que nous avions sous-estimé, ce sont toutes les belles rencontres que nous y avons faites. En particulier, Mickaël Lepage, qui se lançait dans la photographie à ce moment-là et avec qui nous avons rapidement sympathisé. C’est donc assez naturellement que nous avons décidé de travailler ensemble pour le shooting de nos modèles ! Vous pourrez découvrir le résultat dès le mois de septembre…

Mickaël Lepage, Parc du Thabor, Rennes

Fortes de cette expérience, nous avons intégré le réseau Femmes de Bretagne pour continuer de faire de belles rencontres. C’est en effet un super moyen pour faire connaissance avec d’autres entrepreneuses, dans une ambiance inspirante et positive.

Nous aurions encore énormément de choses à vous dire sur cette phase de création d’entreprise. Aussi nous vous retrouverons pour la suite dans un prochain article si ce thème vous intéresse… En attendant nous serions ravies de lire vos expériences.