Notre atelier de confection aurait bien pu ne jamais voir le jour et c’est pour cela que nous souhaitons aujourd’hui lui consacrer un article.

La confection, l’essence de notre marque

Faire face au doute

Lorsque nous avons décidé de lancer notre marque de vêtements, la confection par nos soins faisait partie de notre projet. En effet, la couture est notre passion, et nous souhaitions en faire notre métier.

Cependant lors de la présentation de notre projet à différents organismes, consulaire ou de financement notamment, nos interlocuteurs ont mis en avant le fait que notre capacité de production était très restreinte et que nous risquions de ne pas pouvoir honorer toutes les commandes si nous n’étions que deux à réaliser la confection. Il se trouve que dans cette période de questionnement où nous cherchions à mettre au point le projet « idéal », cet argument nous a interrogées et nous nous sommes mises à douter de notre modèle initial…

Pendant quelques mois, nous avons suivi ce raisonnement et avons cherché des ateliers de confection français. Car nous tenions néanmoins à ce que la confection soit réalisée en France, nous vous en parlons plus ici. Les usines nous demandaient de régler les frais de production plusieurs mois avant de récupérer nos pièces et de pouvoir donc les vendre. N’étant pas en capacité d’avancer cette somme personnellement ni l’une ni l’autre – plusieurs dizaines de milliers d’euros – nous nous sommes tournées vers des banques pour voir dans quelles conditions nous pourrions obtenir un prêt. Celui-ci aurait permis de faire tampon entre l’avance à l’atelier et la vente du stock de pièces.

Et en ressortir grandies

Contre toute attente, nous avons été surprises de constater que les réponses négatives que nous avons reçues à ce moment-là nous ont… soulagées. En effet, ce fonctionnement nous obligeait à nous endetter lourdement et nous ajoutait une grosse pression financière. D’autre part, cela nous obligeait à produire un nombre minimum de pièces qu’il fallait ensuite « écouler » pour rentrer dans nos frais. C’est ainsi que fonctionnent de nombreuses marques de prêt-à-porter. Nous vous laissons lire notre article pour comprendre pourquoi nous ne nous retrouvons pas dans ce modèle.

Nous avons finalement convenu que ces refus de prêts étaient un mal pour un bien. Cela nous a permis de nous questionner sur ce que nous souhaitions profondément pour notre marque. Et nous nous sommes aperçues que nous étions en train de nous laisser embarquer dans un projet qui n’était pas le nôtre. Nous avons donc préféré revenir sur notre idée du tout départ, qui était de réaliser la confection nous-même ! Et cela nous a également appris à nous faire davantage confiance et de suivre nos valeurs et nos désirs pour Rosie D.. C’est pourquoi nous sommes aujourd’hui sereines quant à notre choix de confectionner toutes les pièces par nous-mêmes.

La concrétisation de l’atelier

L’aménagement de l’espace de confection

Une fois les bases de notre activité solidement posées, nous avons cherché une solution pour installer notre atelier professionnel avec notre trésorerie limitée.

Il s’est vite imposé à nous que nous ne serions pas en capacité de payer un local dans l’immédiat avec notre entreprise. Aussi, il ne nous restait plus qu’une solution : héberger notre atelier à domicile !

Il est vrai que toutes les maisons ne se prêtent pas à l’intégration d’un atelier pour des raisons d’espace et de risques de vibrations des machines notamment. Par chance cela a été possible pour nous, et nous avons pu, dès lors, commencer nos recherches pour équiper notre atelier !

Nous avons trouvé les machines dont nous avions besoin chez une couturière professionnelle qui partait en retraite. C’est ainsi qu’une piqueuse plate, deux surjeteuses, une machine à boutonnière et une machine à boutons. Elles ont désormais une seconde vie avec nous et sont venues meubler notre espace de création. Ce sont des machines industrielles, que nous avons plaisir à utiliser car le résultat est impeccable.

Fin prêtes à recevoir vos commandes !

Nous avons également acheté sur nos fonds propres le stock de tissus nécessaire à la fabrication des premières pièces qui ont été proposées pendant la campagne de financement participatif. Et grâce à cela, nous avons le plaisir de pouvoir aujourd’hui vous les proposer sur notre boutique en ligne !

Nous en sommes venues assez naturellement à proposer nos pièces sur commande, nous vous expliquons pourquoi ici.